Commune de Saint Quentin de Baron, village au cœur de l’Entre-deux-Mers

logo du site
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,
  • Commune de Saint Quentin de Baron,

Accueil du site > Environnement > Préserver l’environnement

Préserver l’environnement

ecolostreet

Découvrez 30 gestes simples et faciles à mettre en pratique pour intégrer le développement durable dans votre vie quotidienne.

Économiser l’énergie

Allumer, éteindre, mettre en veille, un degré de plus, un degré de moins... ? Voici des gestes simples qui peuvent vous permettre d’économiser de l’énergie et de l’argent.

1. Pour m’éclairer, je préfère la lumière naturelle. Sinon, j’utilise des ampoules basse consommation qui consomment 5 fois moins que les ampoules classiques et durent 8 fois plus longtemps. Et surtout, je supprime les lampes halogènes et je pense à éteindre la lumière en sortant d’une pièce !

2. Je ne garde aucun appareil en veille. J’éteins systématiquement le téléviseur, le lecteur DVD, l’ordinateur et la chaîne stéréo quand je ne les utilise plus. En veille, un appareil peut encore consommer jusqu’à 30% d’énergie !

3. Dans ma cuisine, je pose un couvercle sur mes casseroles. Maintenir 1,5 litre d’eau en ébullition demande 4 fois moins d’énergie avec un couvercle.

4. Je ne laisse pas la porte du réfrigérateur ouverte trop longtemps et je pense à le dégivrer régulièrement tous les 6 mois. Ainsi, vous pouvez économiser 30 % de sa consommation.

5. J’éloigne le congélateur de toute source de chaleur.

6. J’adapte la température en fonction des pièces. En hiver, 19°C dans la cuisine et au salon, 18°C dans les chambres. Avec 1°C de moins dans une pièce, vous diminuez votre facture de 7%.

7. Je ferme les volets et les rideaux tous les soirs en hiver. Cela évite d’importantes déperditions de chaleur.

Eau : Halte au gaspillage !

L’eau potable représente 3 % de la totalité de l’eau sur terre et son utilisation excessive appauvrit les ressources disponibles de l’or bleu .

8. Je ferme mon robinet en me lavant les dents et en me rasant. 15 litres d’eau s’échappent du robinet en une minute.

9. Je prends une douche courte plutôt qu’un bain. Un bain consomme autant d’eau chaude que quatre douches.

10. L’eau du robinet de la commune de Saint Quentin de Baron est de très bonne qualité : préférez-là aux eaux minérales qui incluent transport et bouteilles. L’eau minérale coûte presque 50 fois plus cher que l’eau du robinet.

11. Chez moi, je traque les fuites d’eau. Elles représentent en moyenne 20 % de notre consommation.

12. Vos toilettes boivent 20 fois plus que vous ! Réduisez leur volume d’eau en mettant une brique ou une bouteille lestée dans le réservoir. Vous pouvez également vous équiper d’économiseurs d’eau ou de chasses d’eau à débit variable. 20 % de notre consommation d’eau part dans les toilettes.

13. Dans mon jardin, j’arrose la pelouse pendant les heures les plus fraîches de la journée.

14. Je récupère les eaux de pluie pour l’arrosage.

Consommons malin... et durable !

15. Pour mes achats, j’opte pour le cabas, durable, résistant et moins polluant. Les sacs plastiques se fabriquent en une seconde et mettent des centaines d’années à se dégrader dans l’environnement.

16. Je préfère les produits locaux et je choisis des fruits et légumes de saison, pleins de vitamines qui me permettent de limiter la consommation d’énergie liée à leur transport. Un fruit importé consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole qu’un fruit de saison.

17. Je recherche certains labels : la marque NF-Environnement ou l’Écolabel Européen qui garantissent à la fois la bonne qualité d’usage d’un produit et ses caractéristiques écologiques ; l’agriculture biologique et la marque AB qui garantissent un mode de production soucieux du respect des équilibres naturels (absence de pesticides, d’engrais chimique, d’OGM...) ; les distributeurs qui garantissent des produits répondant aux standards internationaux du commerce équitable, assurant une juste rémunération du travail des producteurs et le respect de leurs droits fondamentaux ; les étiquettes énergétiques qui signalent des produits à la fois plus performants et plus respectueux de l’environnement (en choisissant en priorité les appareils de classe A).

18. J’opte pour des produits rechargeables : écorecharges pour les lessives ou l’adoucissant, le savon liquide...

19. Je fais la chasse aux emballages ! Achetez des produits en vrac ou en grandes quantités, quitte à les reconditionner dans des boîtes plus petites chez vous. Valable pour la lessive, les pâtes, les mouchoirs en papier, les fournitures scolaires... Sinon, je privilégie les emballages biodégradables (papier, carton) ou recyclables (verre, métal, briques de lait...).

20. Je fais attention à la lessive et aux produits d’entretien que j’utilise. Savez-vous qu’une lessive en poudre rejette trois fois moins de tensio-actifs qu’une lessive liquide ? A utilisation équivalente, la poudre compacte est encore moins polluante que la poudre ordinaire.

Se déplacer

Les transports sont à l’origine du quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Tramway, bus, covoiturage, marche à pied et vélo sont autant d’alternatives au tout voiture, faire de l’exercice et rencontrer du monde. Pour me déplacer...

21. J’évite les déplacements en voiture inférieurs à 1 km. Sur le 1er km, une voiture consomme 50 % de carburant en plus et pollue 4 fois plus.

22. Je préfère les transports en commun. Un bus rempli de passagers permet de retirer 40 véhicules de la route et d’économiser 70 000 litres de carburant par an. En prenant le bus, j’émets 3 fois moins de CO2 qu’en voiture.

23. Je roule cool en pratiquant la conduite économique ! A vitesse moyenne égale, une conduite nerveuse fait augmenter la consommation de 40 %.

24. Je vérifie régulièrement l’état de ma voiture. Des pneus mal gonflés, par exemple, s’usent plus vite et entraînent une surconsommation de carburant.

25. Je coupe le contact si je dois rester stationné plus de 30 secondes.

26. J’organise le covoiturage avec mes collègues de travail, avec mes amis pour emmener les enfants à l’école, avec mes voisins pour faire mes courses... Le taux d’occupation moyen par véhicule est de seulement 1,2 personne.

Les déchets, donnons-leur une seconde vie !

27. Je trie mes emballages ménagers recyclables dans les poubelles vertes, conformément aux consignes de tri du SEMOCTOM, et je dépose mes emballages en verre dans les conteneurs spécifiquement prévus à cet effet.

28. J’évite les produits jetables à usage unique, comme les couverts en plastique, les serviettes en papier ou les lingettes nettoyantes. J’évite aussi les portions uniques, plus chères, qui génèrent de l’emballage.

29. Si je possède un jardin, j’opte pour le compostage individuel. Ainsi je recycle la fraction fermentescible de mes déchets et je produits un amendement de qualité pour mon jardin.

30. Je ramène mes huiles usagées, mes piles et tous mes produits dangereux à la déchetterie et je ne les jette pas dans ma poubelle ou mes toilettes. De même, je rapporte à la pharmacie les médicaments non-utilisés ou périmés .

Que faire de mes déchets ?



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF